Habillement

Mieux vaut une ristourne qu’un produit stocké

Il arrive que les stocks d’entreprises soient tellement envahis, que les réserves finissent par déborder de produits qui auront beaucoup de mal à quitter les lieux. Des clients vont peut-être prendre quelques cartons, au mieux une palette, mais il est peu probable qu’ils engorgent leurs propres stocks, dans une période de flux tendus, avec un maximum de produits. Le déstockage de lots pourrait bien, alors, se dessiner en solution évidente pour ne pas laisser perdre ce qui pourrait, au final, représenter une belle somme. Il vaut mieux des produits vendus avec remise que conservés au prix fort.



Le déstockage : un prix optimisé pour tous

Victimes de la mode, soumis à des dates de consommation, quand les produits deviennent obsolètes et ne satisfont plus le schéma commercial de la grande distribution classique, les enseignes doivent alors chercher des solutions de reclassement pour éviter de voir leurs stocks dormir, voire même mourir. Pour ces entreprises, s’ouvre alors la solution du déstockage qui, après une réévaluation des prix de vente, permet de soumettre, à des réseaux spécialisés, ces articles issus de surstocks, de retours clients, d’erreurs d’emballages, etc.

La réévaluation des articles

Si, lors de leur lancement, les prix de vente des produits prennent en compte de nombreux éléments tels que les coûts de production, ceux des opérations de marketing ou des divers intervenants (revendeurs, publicistes…), en fin de vie, certains coûts ne nécessitent plus d’être pris en compte. Ainsi, malgré un prix de vente revu à la baisse, l’usine de production pourra, malgré tout, effectuer une opération intéressante. Le prix d’achat déconnecté du prix de production trouve, au final, une justification plus proche de la vérité qu’il n’y paraît.

L’appui des soldeurs

Cette reprise d’invendus tous produits, ce sont les marchands ambulants, hard discounters et soldeurs qui la proposent. Forts d’une clientèle grandissante et en lien permanent avec des professionnels du déstockage tels que Soldoo, ils peuvent intégrer dans leurs linéaires ces centaines, voire ces milliers de références qui, auparavant, n’avaient pas trouvé preneur. Opter pour ces réseaux de déstockage, c’est bénéficier de soldes pour certains articles et, par conséquent, pouvoir retirer des stocks et des inventaires ces surplus invendus, véritables poids morts pour les entreprises.