Accueil

Le déstockage c’est toute l’année
Les entreprises ont toujours cherché les meilleures solutions pour liquider le maximum de stocks quand cela devient nécessaire : renouvellement de stocks, nécessité d’espace de stockage, etc… Or hormis les périodes de soldes, il est légalement impossible de liquider des stocks. Cependant le déstockage permet maintenant aux entreprises de liquider leurs stocks tout au long de l’année sans contraintes.

Le déstockage un marché international
Quand on parle de déstockage, on parle de l’achat et de la revente de nombreux produits en fin de vie auxquels on redonne une seconde chance sur le marché grâce au déstockage. Ce qu’il faut savoir c’est que le déstockage c’est aussi, comme tous les autres marchés, un marché à l’international. Cela permet à un grand nombre d’entreprises qui n’ont normalement aucun lien entre elles, de négocier par le biais du déstockage l’achat ou la vente de produits.

Une opportunité sans risque
Certaines entreprises pourraient craindre d’acheter des stocks de marchandises issus de déstockages selon l’idée que celles-ci se font du déstockage. Le déstockage c’est par définition la revente de stocks, des stocks de  »seconde main » donc. Cependant les stocks présents sur le marché du déstockage proviennent du même endroit que les stocks présents sur le marché. Le déstockage c’est la simple opportunité d’acheter des stocks de qualité à moins cher.

Le déstockage pour sauver le monde
Le déstockage c’est aussi une possibilité d’aider à limiter le gaspillage. Quand tant de populations ont du mal à se procurer les biens les plus basiques, pourquoi devrions-nous jeter des tonnes de marchandises sans se soucier de trouver des solutions pour lutter contre cela. Les sociétés de déstockage offrent une seconde vie à des produits initialement destinés à être jetés, elles luttent à leur manière pour utiliser de manière optimale les biens qui nous sont donnés.

Une seconde chance
Les entreprises ne cessent de repousser les limites des stocks en reculant au maximum les dates de mise au rebut des marchandises. Qui dit rebut signifie pertes pour les entreprises alors une solution pour limiter ces pertes serait de recourir au déstockage pour revendre ces stocks destinés au rebut et trouver un client intéressé pour réaliser un profit plutôt que de rester avec des pertes. Chaque produit a son acheteur, les sociétés de déstockage sont là pour le trouver.

Faire de la place aux nouveaux produits
Le déstockage c’est une solution pour les entreprises d’écouler des stocks invendus pour gagner de l’espace dans ses stocks. Cela concerne notamment les entreprises qui vendent des produits qui ont tendance à être saisonniers comme tout ce qui est habillement par exemple. Faire appel à une société de déstockage permet aux entreprises de remplacer ses stocks de produits passés de mode ou inadaptés à la saison par des nouveaux stocks de la prochaine saison.

Développer son entreprise grâce au déstockage
Si parfois il n’est pas facile pour les petites sociétés ou les nouvelles entreprises qui cherchent à s’implanter sur différents marchés ou à s’imposer de manière un peu plus importante, le déstockage pourrait être une fenêtre de possibilité pour y arriver. Certes les grandes entreprises possède bien plus de capital que d’autres entreprises plus petites et peuvent donc par conséquent s’approprier plus de biens de qualités mais le déstockage permet aux entreprises petite ou grande à acheter des produits de qualités à moindre coût. Les entreprises n’ont plus qu’à se mettre au déstockage.

Entreprises, déstockage et avantages
Grandes et petites entreprises se partagent le marché, un des nombreux liens entre elles : le déstockage. Même si les entreprises présentent sur le marché sont continuellement en concurrence entre elle, un des marchés sur lequel les unes aident les autres et inversement c’est à travers le déstockage. Certaines vont faire un profit en revendant des stocks qui ne leurs sont plus utiles tandis que d’autres vont pouvoir se fournir en marchandises et matières premières à des prix plus intéressants.

Une seconde chance pour vos stocks
Alors que des stocks de biens sont sans doute oubliés entre les quatre murs d’une entreprise après un changement de packaging ou en tant que produits invendus, le déstockage représente une seconde chance pour tous ces stocks. Le déstockage, c’est offrir la possibilité à des entreprises de bénéficier de ces stocks à des prix concurrentiels ainsi que la possibilité à d’autres de bénéficier de plus de place utile dans ces stocks, mais c’est surtout l’opportunité de redonner une seconde vie à tous ces produits et l’opportunité d’éviter leur perte.

Un produit relancé après une faillite
La faillite d’une entreprise n’est pas, nécessairement, la faillite d’un produit. Il peut ne pas avoir disposé de la bonne campagne marketing pour son lancement et s’être retrouvé en échec. Il est tout aussi possible que la faillite de la société soit tout simplement due à un gros impayé fournisseur. Toujours est-il que cet article connaîtra certainement un joli succès une fois placé dans les rayonnages des déstockeurs ou autres vendeurs présents sur les foires et les marchés qui sauront lui donner cette seconde chance et prouver qu’il la méritait.

User du déstockage de lots pour éviter les pertes
Après une grande opération promotionnelle visant à lancer un nouveau produit sur le marché, ou à l’issue de la période de soldes, il est nécessaire de trouver comment écouler les articles résiduels. Touchant une clientèle vaste et en quête permanente de bonnes affaires, les solderies et marchands ambulants se régalent des références provenant de déstockage de lots. De même, certaines grandes surfaces peuvent intégrer ces articles sur leur tête de gondole pour une occasion spéciale, une manière efficace de faire venir une autre clientèle.

De la distribution classique au déstockage
Dans les réseaux de distribution de type classique tels que les magasins spécialisés et les grandes surfaces, de nombreux produits se voient, passé un certain délai, relégués dans les fonds de zones de stockage et catégorisés dans la case des invendus. Les uns le sont par la force des choses, leur date limite d’utilisation optimale ou de consommation s’approchant de l’échéance, les autres à cause de la sortie d’une nouvelle gamme, plus moderne. Ces produits n’en restent pas moins de bonne qualité et peuvent alors entrer dans les linéaires du déstockage.

Eviter le gâchis grâce au déstockage
Quand les produits affichent des dates trop courtes pour les circuits de distribution classiques, il est alors encore possible de les reclasser chez les soldeurs qui trouveront, eux, une clientèle ravie de pouvoir remplir, à moindres frais, son caddie. Ainsi, entre les boissons, les gâteaux sucrés ou salés, les pâtes et les différentes conserves, ce sont des milliers de références qui se voient alors sauvées de la perte définitive. Avec les opportunités de déstockage, entre un lot de marchandises variées ou une seule gamme de produits, des enseignes spécialisées pour chaque option sauront en tirer les meilleurs bénéfices possibles en remettant ces articles à la vente.

Remettre au goût du jour les modes passées
Si les articles de mode prennent, en général, assez rapidement le chemin des produits obsolètes ne satisfaisant plus le schéma commercial de grande distribution classique, ils peuvent, malgré tout, trouver une seconde vie par le biais des solderies et des marchands ambulants. En effet, que ce soient des produits issus d’une fin de catalogue, passés de mode pour les textiles ou devenus obsolètes pour la high tech, nombreux sont ceux qui apprécieront de pouvoir les acquérir à des tarifs revus à la baisse.

Heinz a fait connaître le ketchup
De la petite entreprise créée en 1869 par Henry John Heinz, à Pittsburgh, il en découle une société au développement fulgurant qui emploie aujourd’hui 32.000 personnes à travers le monde pour un chiffre d’affaires de 11 milliards de dollars. Le raifort pour commencer, le ketchup pour continuer et croître. Un fonds d’investissement, 3G Capital, et un conglomérat, Berkshire Hathaway, s’en partagent désormais les capitaux. Connu pour son ketchup, le groupe propose aussi des sauces comme la sauce 3 pepper, la barbecue, la sauce tomate cuisinée ail et oignon, ou encore des plats préparés, des snacks et même de l’alimentation pour bébés.

Henaff fait de Pouldreuzic un centre du pâté en conserves
Qui aurait pu penser que Pouldreuzic, cette petite commune de 2.000 habitants, proche de Quimper, deviendrait le véritable centre français de pâtés et rillettes en conserves, aujourd’hui leader dans l’hexagone. Jean Hénaff y implantait une entreprise familiale en 1907 qui, désormais, s’étend sur 65.000 m⊃2;. Rillettes pur porc bio, langue de bœuf coulis de tomates, confit de foie à la fine Champagne, pâté épicé, c’est par dizaines que se démultiplient les recettes. Un succès tel que 7% de son chiffre d’affaires est réalisé en export et que les 100.000 boîtes de pâté vendues aux USA ont été dépassées à partir de 2009.

Panzani aussi
Impossible d’ignorer Panzani, surtout en France, où elle tient une place de leader du marché des pâtes, à côté de sa seconde place européenne. La marque a vu le jour dans l’hexagone, en 1940, d’un français aux origines italiennes souhaitant implanter ce marché dans l’ouest. La réussite a suivi et, aujourd’hui, elle est passée sous capitaux espagnols. Des spaghettis aux macaronis, des nouilles aux coquillettes, des tagliatelles aux raviolis, qui n’a jamais dégusté ce met italien, à différentes sauces mais à la cuisson toujours al dente ?

Pensez apéritif avec Pringles
Que de chemin parcouru en peu de temps pour Pringles qui se dévore à l’apéritif. Un procédé de fabrication qui se démarque des chips traditionnelles. Une forme originale toute en courbe pour éviter le risque de cassure dans le stockage et un emballage non moins original dans des boîtes rondes ont largement contribué à son succès. Cette célèbre marque de chips décline ses saveurs dans des goûts de paprika, d’olive, d’épices, d’oignon ou de ketchup qui se marient si bien avec le plateau d’avant repas.

Orangina, la boisson qui secoue
Est-ce la publicité “secouez-moi”, la pulpe de cette boisson légèrement gazeuse ou cette fameuse bouteille bombée facilement reconnaissable qui a fait connaître Orangina ? Sans doute un mélange des trois. Quoi qu’il en soit, la renommée de cette marque a dépassé, avec une facilité déconcertante, les frontières françaises. Son origine se situe entre les 2 guerres et le produit ne cesse d’évoluer. Recette jaune puis rouge qui varie selon qu’elle est mise en bouteille ou en canette, la boisson s’est très largement internationalisée.

Invendus ici, vendus ailleurs
Un article en chasse souvent un autre ; une mode qui commence, c’est l’ancienne qui rejoint les invendus ; une innovation sur un matériel et l’ancien n’intéresse plus la clientèle habituelle. Et pourtant, ces articles qui ne sont plus sous le feu de l’actualité peuvent encore concerner des acheteurs. Certainement pas ceux à la recherche incessante de la nouveauté, mais ceux qui veulent, avant tout, le meilleur rapport qualité/prix. Ils auront peut-être des revenus plus faibles et sauront se contenter de l’essentiel, ou habiteront dans des pays où les derniers gadgets n’ont pas encore fait fureur.

Le déstockage rend vendables les invendus

Le prix des produits s’apparente à un coût de fabrication mais, aussi, à un panel de clientèle auquel il s’adresse. Ainsi, certaines marques, c’est bien connu, au-delà des prix réels de l’article et de ses composants, incluent une marge où l’image prend aussi sa propre part. Entre les ratés qui ne trouvent pas leur clientèle et ceux qui ont passé leur délai de commercialisation habituelle, le déstockage apporte un salut pour que la mévente ne se termine pas par un horrible gaspillage.

Des invendus qui ne le sont plus

Hier invendus, en perdition dans un coin de hangar, délaissés sur une palette isolée qui prend, chaque jour, un peu plus la poussière, des produits n’ont pas toujours atteint le but visé. La faute à des prix mal étudiés qui ne leur ont pas permis de trouver leur cible, à des fonctionnalités qui n’étaient pas celles attendues par les utilisateurs, à des emballages qui les représentaient mal ou, simplement, à une campagne publicitaire ratée ou absente. Plutôt que les laisser périr dans des stockages secondaires avant de s’en débarrasser d’une manière plus expéditive, Soldoo propose de les reprendre et de les écouler au sein de son réseau.

Des produits qui deviennent accessibles

Ainsi, en faisant confiance au déstockage, vous allez pouvoir offrir, à vos clients, des prix hors du commun qui vous permettront de les fidéliser. Avec des produits de marque qui seront concédés sans commune mesure avec les tarifs généralement proposés sur les circuits habituels, vous allez pouvoir mettre en avant ce réel atout qualité/prix. Que vous soyez spécialisé dans les produits alimentaires, dans l’habillement, dans le loisir ou dans la high tech, des solutions existent. Le déstockage permet de gagner la confiance de chaque composant de la commercialisation : de la production jusqu’au consommateur final.